Yeux qui piquent, grattent, pleurent… Des solutions pour les yeux secs!

Les yeux qui piquent, qui grattent, qui pleurent… Sauriez-vous reconnaître les symptômes de sécheresse oculaire? Pourtant près de 25% d’entre nous en sont touchées et plusieurs l’ignorent encore.

Nous avons eu le plaisir d’en discuter avec Alexandra McClish, directrice générale et opticienne, épaulée par Dre Alla Muladzanov, ophtalmologiste et BSc, consultante chez L’Optik Farhat.

Les causes

«Il y a énormément de facteurs qui font qu’on peut avoir les yeux secs, mentionne d’entrée de jeu Alexandra. Plusieurs facteurs environnementaux tels que la pollution, la poussière, le chauffage, mais c’est loin d’être tout! À cela, on peut ajouter les changements hormonaux, l’âge, les médicaments et j’en passe!»

Le vieillissement?

«Effectivement, plus on avance en âge, moins nos glandes lacrymales produisent de larmes. Ou bien si elles en produisent, elles sont de moindre qualité. En plus, deux fois plus de femmes en sont touchées à cause de la ménopause…» La joie, quoi!

Les écrans aussi peuvent nuire

Mme McClish poursuit: «De plus en plus de clients constatent un inconfort visuel depuis le début de la pandémie, et ce, parce qu’en télétravail, on regarde trop d’écrans. On oublie de cligner des yeux, notre regard reste trop fixe, et notre œil devient sec. Quand on est à l’ordinateur, on devrait toujours appliquer la loi du 20-20-20: toutes les 20 minutes, on regarde au moins à 20 pieds au loin, et ce, durant 20 secondes.»

On sous-estime aussi le nombre de personnes qui ne ferment pas totalement les yeux lorsqu’ils clignent. L’œil ne peut donc jamais se réhydrater totalement et ça peut créer un inconfort important.

Après une chirurgie

Il se peut que certains patients ressentent de la sécheresse oculaire après une chirurgie au laser. Il est possible que l’effet soit temporaire, variant de quelques semaines à quelques mois.

Des pistes de solutions

«Je sais que je l’ai déjà mentionné à vos lectrices, mais, lors de la visite chez l’optométriste, il faut tout lui dire! Prenez le temps de bien répondre à ses questions pour mieux le guider à savoir si vous êtes une candidate potentielle aux yeux secs. Si tel est le cas, votre optométriste veillera à approfondir l’examen, à vous faire passer d’autres tests afin de déterminer si vous avez besoin d’un traitement supplémentaire.

Les gouttes et gels pour soulager les yeux secs

«Bien sûr, il existe différents types de larmes artificielles sous forme de gouttes, de gels et d’onguents. Il existe également des lingettes pour nettoyer les paupières qui contribueront à la prise en charge de l’œil sec.

Lorsque l’optométriste vous aura évaluée, il vous guidera vers le traitement adéquat pour vous soulager et pour améliorer votre confort. L’optométriste peut également vous prescrire un médicament sur ordonnance.

Toutefois, si vous avez une prescription, veillez à bien suivre la posologie. Trop souvent, on voit des clients abandonner la médication dès les premiers signes d’amélioration. Respectez les consignes de votre optométriste et n’arrêtez pas avant la fin du traitement!», dit-elle en souriant.

Un bouchon avec ça?

Si vous souffrez de sécheresse oculaire de façon chronique, il se peut que la solution se trouve au niveau des bouchons lacrymaux. «De taille microscopique, ces bouchons sont insérés dans les canaux lacrymaux dans le but de retenir les larmes. Assez courante, cette intervention se fait sans douleur!», rassure Alexandra.

L’alimentation peut aussi aider

«Les oméga 3, que l’on retrouve en bonne quantité dans les poissons gras, ainsi que la vitamine D peuvent aider à prévenir les yeux secs et aident également à améliorer leur état.

On peut aussi tenter de réduire nos expositions aux allergènes, à la pollution, bien cligner des yeux et appliquer la loi du 20-20-20.

En rafale, voici les symptômes ressentis lors de sécheresse oculaire

  • Sensation d’inconfort, de brûlure et de picotements
  • Rougeur
  • Fluctuation de la vision. Vision moins claire, qui redevient nette avec des gouttes ou lorsque l’on cligne des yeux
  • Larmoiement excessif des yeux
  • Sensation de sable ou d’un corps étranger dans l’œil

En conclusion, la sécheresse des yeux est une maladie chronique évolutive qui demande l’expertise d’un professionnel de la vue. Si vous croyez être candidate à la sécheresse oculaire, n’hésitez pas à consulter les professionnels de L’Optik Farhat pour vous guider vers un plan de traitement personnalisé qui contribuera grandement à améliorer votre qualité de vie et votre confort visuel.

Pour prendre rendez-vous dans la succursale la plus proche de chez vous, visitez-les ICI.

2 commentaires
  1. Je souffre de sécheresse oculaire sévère et après plusieurs consultations pendant plusieurs années, essais plusieurs gouttes, gels, onguents, compresses, puis un jour une optométriste m’a diagnostiqué/confirmé par tests sanguins le Syndrome de Sjögren. Ce qui est déplorable c’est que plusieurs ophtalmologues et optométristes ne connaissent pas cette maladie et prescrivent toutes sortes de médicaments.

Laissez un commentaire

Votre courriel ne sera pas publié.