fbpx

8 sorties culturelles colorées en octobre!

Octobre est là, chères Radieuses, avec tout ce que ça comporte : renouvellement de garde-robe, rendez-vous de changement de pneus pour l’hiver, cannage de tomates et de ketchup maison, ramassage de feuilles et plus encore! Mais octobre est aussi synonyme de belles découvertes culturelles pour ainsi entrer en douceur dans cette belle saison qu’est l’automne!

Théâtre

TOUT INCLUS — Théâtre Jean-Duceppe — Place des Arts — 27 et 31 octobre

Tout inclus

L’auteur et comédien François Grisé a vécu une expérience hors de l’ordinaire alors que ses parents quittèrent leur maison pour aller vivre dans une résidence pour aînés. Réalisant que ceux-ci avaient pris de l’âge, il est allé lui-même vivre dans une RPA pendant un mois pour en récolter des témoignages et ainsi créer une pièce de théâtre documentaire qui offre son point de vue sur les nombreux défis que présente le vieillissement… Et c’est avec humour qu’il nous questionne sur la meilleure façon de créer un environnement qui reflétera réellement ce que nous voulons pour terminer notre vie, de belle façon.

Grand succès à La Licorne en 2019 avec ses quatre premiers chapitres, Tout inclus est présenté chez Duceppe dans sa version longue, soit en huit chapitres. De quoi en jaser longuement, n’est-ce pas? Faites-moi part de vos commentaires si vous allez voir cette pièce qui met notamment en vedette, l’irrésistible Marie-Ginette Guay qui nous fait rire chaque semaine dans Discussions avec mes parents.

MARIE STUART — Théâtre Périscope de Québec — 14 au 30 octobre – 20 h

Le Théâtre Périscope et Les Écornifleuses de Québec nous présentent deux femmes puissantes et cruelles qui ont marqué l’histoire dans un face à face imaginaire, la reine d’Angleterre, Élizabeth 1er et sa cousine écossaise Marie Stuart qu’elle a fait tenir en captivité. C’est dans une série de tableaux qu’on pourra constater toute la tension qui les oppose. Dans une confrontation inoubliable, Marie Stuart est un hymne à la liberté et à la féminité, interprété par les comédiennes québécoises Marie-Hélène Lalande et Joanie Lehoux. Un voyage dans le temps comme on les aime!

ZÉRO de Mani Soleymanlou — Centre Culturel de Sherbrooke — 27 octobre, 20 h

Le comédien Mani Soleymanlou (C’est pour ça que je t’aime, M’entends-tu?) a mille talents! En plus de jouer à merveille et d’être le chum de Sophie Cadieux, Mani est aussi un excellent metteur en scène et dramaturge. Dans Zéro, il nous plonge en lui-même pour parler de ses origines et de ce qui a mené ses parents à choisir le Canada en quittant son Téhéran natal, à la veille de la Révolution islamique de l’ayatollah Khomeyni qui a changé leur vie. Il se demandera aussi, pourquoi, une fois bien établi ici, a-t-il choisi le théâtre? On le saura en voyant ce monologue qu’il a écrit et mis en scène en traitant notamment de la fuite et de l’exil. On peut déjà remercier ses parents qu’il soit maintenant au Québec pour que nous puissions admirer son indéniable talent!

Danse

LES QUATRE SAISONS — GRANDS BALLETS CANADIENS — PDA du 14 au 23 octobre

LES QUATRE SAISONS — GRANDS BALLETS CANADIENS

Chaque fois que les Grands Ballets Canadiens posent les pieds sur la scène de la salleWilfrid-Pelletier, cela représente toujours un évènement artistique majeur. Cette fois ne fait pas exception alors que le spectacle présenté en octobre marque trois grands retours à Montréal. D’abord, le chorégraphe montréalais d’origine néerlandaise Gaby Baars, qui avait étonné au printemps dernier avec un pas de deux, nous revient cette fois avec sa première création pour les GBC intitulée 26 1/2 qui a pour thème le désir intrinsèque de s’unir, de s’aimer. Cette soirée forte en émotion marquera également le retour très attendu, après 25 ans d’absence, d’Édouard Lock qui inspiré par la pandémie a créé un solo pour la première danseuse Rachele Buriassi.

Réalisé en collaboration avec le Centre PHI, un court-métrage sera projeté durant cette chorégraphie. Finalement, cette soirée se terminera sur la musique des célèbres Quatre Saisons de Vivaldi et les 70 musiciens de l’Orchestre des Grands Ballets sous la direction du chef Jean-Claude Picard, alors que 33 danseurs exécuteront la tout aussi célèbre chorégraphie du grand Mauro Bigonzetti, créée pour la première fois en Amérique du Nord par les GBC en 2007. En résumé, cette soirée promet d’être absolument MAGIQUE!

Concerts

TRÉSORS ROMANTIQUES — Schumann, Bruch et Louise Farrenc — Orchestre Métropolitain — Maison Symphonique de Montréal — 29 octobre, 19 h 30

Quand notre trésor national Yannick Nézet-Séguin est en ville pour diriger son formidable Orchestre Métropolitain, cela représente également un événement culturel qu’il ne faut pas rater! Le dynamique Yannick a toujours le don de nous faire découvrir soit des œuvres méconnues ou encore des artistes remarquables.

Le 29 octobre prochain, il débutera le programme avec grande émotion et romantisme en dirigeant l’Ouverture « Manfred » de Robert Schumann. Il nous initiera ensuite à la musique de la pianiste française née au 19esiècle, Louise Farrenc, avec sa Symphonie n° 3. Au final, ce sont deux musiciens de l’orchestre qui seront mis de l’avant, soit l’altiste Elvira Misbakhova et le clarinettiste Simon Aldrich qui s’éclateront dans le Concerto pour clarinette et alto, œuvre moins connue du prolifique compositeur, l’allemand Max Bruch. Allez faire de belles découvertes à la Maison Symphonique, Yannick vous promet de vous émerveiller comme toujours et d’en ressortir le cœur joyeux!

Expositions

DIVINA DALÍ — Grand quai du Port de Montréal — jusqu’au 31 octobre

Divina Dali

Avant d’entreprendre une grande tournée mondiale, c’est votre dernière chance de voir au Québec cette exposition de 100 estampes illustrant le texte de la Divine comédie de Dante. Inspiré par l’expo de Salvatdor Dali, présentée à Paris en 1960, l’historien de l’art québécois Félix Bélanger a imaginé, avec la collaboration de l’archiviste officiel de Dali, cette exposition-spectacle qui rend hommage à l’imaginaire du Grand Maître du surréalisme qui a quitté ce monde en 1989.

Vous y verrez, entre autres, une œuvre gigantesque qui date de 1944 et qui n’avait jamais été exposée jusqu’à la première de cette exposition qui a débuté le 16 juillet dernier et qui en a impressionné plus d’un en traversant L’Enfer, le Purgatoire et le Paradis. Courez vite pour ne pas manquer ce passage spectaculaire avant qu’il nous quitte pour d’autres cieux!

Cinéma

MARIA CHAPDELAINE

Grand classique qu’est ce roman de Louis Hémon déjà porté à l’écran en 1934 par le français Julien Duvivier et en 1983 par Gilles Carles, Maria Chapdelaine nous revient dans sa version cinématographique des années 2000, signée Sébastien Pilote (Le Vendeur, La disparition des lucioles). On attend avec impatience cette nouvelle version qui devait sortir en 2020 et qui sera projetée sur les écrans de l’ensemble du Québec. Bonne idée d’y aller avec vos enfants, petits-enfants ou encore vos amis immigrants pour découvrir la colonisation du Lac St-Jean sur fond d’histoire d’amour d’un autre siècle.

On recule donc en 1910 sur les abords du superbe lac Péribonka alors que la famille Chapdelaine bûche à n’en plus finir pour défricher la forêt. La jeune et jolie Maria de 17 ans aura à choisir « son avenir de femme » entre le beau coureur des bois François Paradis, l’exilé au Massachussets, Lorenzo Surprenant ou le voisin de terre bien travaillant, Eutrope Gagnon. On découvrira, pour la première fois, Sara Montpetit dans le rôle-titre et une pléiade de bons acteurs que sont Émile Schneider, Hélène Fleurant, Sébastien Ricard, Robert Naylor et Antoine Olivier Pilon. Comme dirait l’autre, c’est un must!

ARTS. FILM

Arts Film

Au printemps dernier, le Festival international du Film du l’Art (FIFA) a eu une fichue de bonne idée, soit de développer le premier centre d’arts visuels qui est entièrement consacré aux films sur l’art et aux films d’art. Fort de son succès, ARTS.FILM récidive avec une programmation automnale qui a de quoi satisfaire tout le monde avec plus de 150 films qui n’ont pas été ou encore rarement vus en salle ou à la télé.

Cet automne, les musiques contemporaines et classiques seront en vedette; dès le 1er octobre, on pourra notamment voir et entendre, de façon progressive, le grand pianiste québécois Louis Lortie interpréter toutes les Sonates pour piano de Beethoven. Autres propositions qui ont attiré mon attention, les biopics de deux grandes stars d’Hollywood : Jerry Lewis, clown rebelle (1er octobre) et Tony Curtis, le gamin du Bronx (15 octobre). Je ne peux vous énumérer au complet le catalogue de cette super plateforme qui vous est offerte pour le prix raisonnable de 60 $ par année, mais ça vaut bien un petit 5 $ par mois pour découvrir de l’inédit et des artistes d’exception!

Vous aimerez aussi :

Encore aucun commentaire

Laissez un commentaire

Votre courriel ne sera pas publié.

 

Et je reçois le top 5 de leurs articles les plus populaires

Recevez dans vos courriels, les conseils de nos collaborateurs vedettes et experts.

Isabelle Huot, Brigitte Poitras, Jean-François Plante, Danielle Ouimet, Jardinier paresseux...

Non merci.
This is custom HTML. Edit this text from left side panel.