fbpx

Isabelle Huot: Le soya, un allié en période de ménopause!

Radieuses, saviez-vous qu’en Occident, de 70 à 80% des femmes ménopausées souffrent de bouffées de chaleur, alors que seulement 10 à 14% des femmes asiatiques en sont touchées? Le secret: Leur consommation de phytoestrogènes!  Ici, en Amérique du Nord, notre consommation moyenne quotidienne de phytoestrogènes est de moins de 1 mg, alors qu’en Asie elle se situe entre 20 et 40 mg! Incroyable, non?

Notre ami le soya

Une étude récente a montré que de consommer quotidiennement plus de 100 mg de phytoestrogènes diminuait considérablement ces fameuses bouffées de chaleur. Donc, si vous en avez d’importantes et que vous n’avez pas recours à un traitement de substitution hormonale, je vous suggère d’essayer de consommer plus de soya.

Riche en phytoestrogènes, en fibres alimentaires, en protéines, en phosphore et en magnésium, le soya est une légumineuse qui mérite toute votre attention. Comme le taux d’estrogène (qui est notre principale hormone féminine) chute à la ménopause et que ces précieuses phytoestrogènes agissent comme l’oestrogène, mesdames,  il serait sage de l’ajouter au menu.

Toutefois, si vous souffrez d’hypothyroïdie, consultez d’abord votre pharmacien, car il nuit à l’action de la lévothyroxine (Synthroid). Une Radieuse avertie en vaut deux!

Est-ce bon pour mon coeur?

Pour ce qui est de la santé cardiovasculaire, l’ajout de soya à notre alimentation est bénéfique. Les vaisseaux sanguins fonctionnent mieux, les artères et les tissus internes s’améliorent.  Les protéines de soya pourraient aussi diminuer le mauvais cholestérol sanguin (LDL).

J’ai entendu dire que le soya lutterait contre l’ostéoporose…

Bien que certaines études aient démontré un effet positif du soya contre la déminéralisation de nos précieux os, d’autres études n’ont pas réussi à corroborer les résultats. Il est donc à ce jour impossible d’accorder au soya le mérite de prévenir l’ostéoporose auprès des femmes ménopausées.

Mes recommandations

En terminant, le soya demeure un aliment vraiment intéressant à intégrer à une alimentation équilibrée et variée. C’est une excellente source de protéines, de fibres et peut même être une source de calcium s’il est mangé sous forme de tofu ou de boisson de soya enrichie.

Intégrer le soya au quotidien peut s’avérer un allié à la ménopause. On peut le consommer sous différentes formes : boisson, tofu, miso, tempeh, fèves Edamame. Les occasions de le savourer et de le découvrir sont multiples !

4 commentaires
  1. Bonjour,

    Avez-vous entendu parler que les femmes ayant eu un cancer du sein de type hormonal ne devraient pas consommer de protéines végétales tel que le soya, les graines de lins etc…? Si oui, qu’en pensez-vous ?

  2. Bonjour en plus d’inclure le soya dans mon plan alimentaire es ce que l’on peut ajouter protéine en poudre de soya….
    J’ai 62 ans je prends encore des hormones car j’ai de puissantes bouffées de chaleurs c’est insupportable !
    Que me suggérer vous.
    Merci
    Sylvie.bissonnette@hotmail.ca

Laissez un commentaire

Votre courriel ne sera pas publié.

 

Et je reçois le top 5 de leurs articles les plus populaires

Recevez dans vos courriels, les conseils de nos collaborateurs vedettes et experts.

Isabelle Huot, Brigitte Poitras, Jean-François Plante, Danielle Ouimet, Jardinier paresseux...

Non merci.
This is custom HTML. Edit this text from left side panel.