Manger sainement avec un budget limité? Oui, c’est possible!

C’est un fait! Faire l’épicerie coûte de plus en plus cher. Suivant l’inflation, force est de constater une hausse du prix des aliments variant entre 1 % et 2 % chaque année. Certains experts prévoient même, pour 2019, une hausse du prix des légumes qui pourrait avoisiner les 4 % à 6 %.

En 2017, selon un rapport de l’Université Dalhousie de Halifax, une famille canadienne moyenne a déboursé environ 400 $ supplémentaires pour se nourrir. Et, quoiqu’on en pense, l’insécurité alimentaire est bien présente au pays puisque près de 13 % des familles québécoises doivent y faire face quotidiennement. On peut donc dire que ce sont environ un million de Québécois qui peinent à s’approvisionner suffisamment en aliments de qualité… triste réalité!

Top 7 des astuces pour un panier santé et abordable!

1. Faites l’inventaire de ce que vous possédez

Oui, il faut y consacrer un peu de temps, mais il est primordial de faire l’analyse de ce que contiennent votre garde-manger, votre frigo et votre congélateur. En plus d’éviter le gaspillage alimentaire, faire l’inventaire de ce que vous possédez déjà vous fera économiser et vous donnera sans aucun doute des idées de menu pour la semaine.

2. Consultez les fameuses circulaires

Vous le savez, les circulaires des supermarchés affichent souvent de bons spéciaux. Pourquoi s’en priver? Si votre budget est plutôt serré, ça peut franchement valoir la peine de faire les courses à plusieurs endroits ou d’opter pour des marques maison. J’ai aussi un petit truc pour vous : le site internet SOS cuisine propose chaque semaine un menu élaboré à partir des rabais des supermarchés. Un outil indispensable!

3. Élaborez le menu de la semaine en fonction des spéciaux

Vous avez envie de manger du saumon, mais c’est plutôt le poulet qui est en rabais cette semaine? Peut-être feriez-vous mieux de faire taire vos envies et de vous concentrer sur ce qui coûte moins cher! Votre inventaire affiche encore suffisamment de pesto ou encore de tomates en dés? Cuisinez donc des pâtes au poulet arrosées de pesto ou de tomates en dés. Rapide et délicieux!

4. Établissez un budget

Immanquablement, le budget variera au gré des semaines. Celles où votre budget sera moins limité, profitez-en pour faire des réserves de denrées non périssables. Vous trouverez facilement des outils sur Internet pour vous donner un coup de main pour établir rapidement et simplement un budget.

5. Faites une liste d’épicerie en fonction du budget et des recettes choisies

C’est certainement la règle la plus importante! Les conseils précédents appliqués, votre liste d’épicerie peut maintenant être officiellement dressée. En plus des ingrédients nécessaires aux recettes, on complète cette liste avec des aliments de base (pain, lait, fruit et légumes…) selon les soldes.

 6. Faites des choix intelligents

Le choix de certains aliments peut avoir un grand impact sur la facture finale. Par exemple :

  • Choisissez les fruits et légumes de saison. Si les agrumes sont parfaits en hiver, les asperges, quant à elles, seront plus abordables tôt au printemps.
  • Optez pour les fruits et légumes surgelés. Leur valeur nutritive est intéressante puisqu’ils sont surgelés dès la cueillette!
  • Ne négligez pas les protéines végétales (les légumineuses et le tofu par exemple). Elles remplaceront avantageusement la viande et sont beaucoup plus abordables. Pour 15 g de protéines, il vous en coûtera environ 1,15 $ pour du bœuf haché maigre, 0,80 $ pour du tofu ferme et 0,43 $ pour des haricots rouges.
  • Cuisinez les œufs en omelettes, frittatas et soufflés. Ils sont une excellente source de protéines!
  • Privilégiez le lait faible en matières grasses et optez pour des poissons en conserve.
  • En plus d’être un produit d’ici, la pomme de terre est un aliment plus qu’abordable. Cuite au four avec la pelure, elle est non seulement riche en potassium, mais aussi pleine de fibres.

7. Demeurez vigilantes!

Rien n’est laissé au hasard dans les allées des supermarchés! Tout y est réfléchi et élaboré selon les grandes règles du marketing. Pour éviter quelques-uns de ces pièges, je vous suggère de balayer du regard toutes les étagères, surtout celles que les yeux ne voient pas d’emblée. Saviez-vous que les articles placés à la hauteur des yeux sont généralement les plus dispendieux? Aussi, privilégiez les produits qui se trouvent dans les allées périphériques et tenez-vous-en à votre liste. Ne vous promenez pas dans les allées pour rien… vous pourrez succomber à des nombreuses tentations!

Encore aucun commentaire

Laissez un commentaire

Votre courriel ne sera pas publié.