L’amour et les pièges relationnels

Changements imposés

Depuis maintenant deux ans, de nouveaux chamboulements dans notre quotidien se présentent sans cesse. Ceux-ci provoquent une perturbation de nos routines et changent notamment la dynamique relationnelle et amoureuse, de telle manière que certains couples ont donc passé plus de temps ensemble qu’à l’habitude, ce qui a pu causer des bouleversements, des irritants et des ajustements nécessaires.

Comment accroître l’intimité amoureuse et sexuelle au sein de votre couple en évitant certains pièges relationnels?

Dans une dynamique de couple, il y a des attitudes qui peuvent faire obstacle à une intimité satisfaisante, ce qui affecte également la complicité et la satisfaction globale de la relation.

Selon le psychologue Dr. John M. Gottman, il peut y avoir un ou plusieurs éléments dans la communication qui influencent négativement la relation amoureuse et ceux-ci nuisent à l’harmonie et à la réussite des parties concernées. Quels sont-ils?

1. La critique

La critique est cette tendance malencontreuse à être constamment dans les reproches face à son partenaire. L’usage du « tu » est souvent utilisé pour blâmer l’autre en tentant d’atteindre son intégrité avec des phrases telles que : « Tu n’es jamais fiable! », « Ça fait 10 fois que je le répète, tu ne m’écoutes jamais! ».

Solution proposée pour se défaire de ce piège relationnel : Revoir ses attentes envers l’autre et cultiver une attitude de bienveillance envers l’être aimé. L’usage du « je » est alors préconisé : « J’ai besoin que tu m’aides davantage avec certaines tâches, car je suis épuisée de devoir tout faire toute seule. ».

2. Le mépris

Le mépris est exprimé lorsque nous nous adressons à l’autre avec cynisme, sarcasme ou mépris. Exprimer à l’autre le dégoût qu’on a pour lui/elle/iel par notamment des moqueries ou de l’agressivité : « Pourquoi tu mets cette chemise-là? On dirait un clown! » ou « Après 10 ans de couple, je ne devrais pas m’attendre à ce que tu ramasses tes bas dans la chambre ».

Solution proposée pour se défaire de ce piège relationnel : Prendre du recul avant d’émettre des propos qui pourraient blesser l’autre. Utiliser des techniques de communication non violente. S’adresser à l’autre de manière plus respectueuse : « Je trouve que cette chemise ne te met pas en valeur et j’aime te trouver attirant dans les vêtements que tu portes pour sortir au restaurant avec moi. »

3. L’attitude défensive

L’attitude défensive est semblable à une action miroir (reflet), soit de retourner à l’autre la critique et le blâme. Il y a une déresponsabilisation chez la personne qui démontre cette attitude : « Pis toi, t’es pas de mauvaise humeur des fois peut-être?! » ou « Je te fais vivre ce que tu me fais vivre… »

Solution proposée pour se défaire de ce piège relationnel : Apprendre à déceler et à accepter sa part de responsabilité dans une situation donnée. Nul n’est parfait; assumer ses erreurs contribue au renforcement de l’intimité. Par exemple : « C’est vrai que je t’ai parlé plutôt bête tantôt. Je suis désolée, tu ne méritais pas ça. »

4. La dérobade

La dérobade, c’est d’être dans l’évitement, rompre le contact, se réfugier dans le silence. Selon une étude de Gottman, il semblerait que les hommes utilisent davantage cette technique, plus précisément 85 % d’entre eux.¹ Cependant, elle n’est pas nécessairement la première stratégie utilisée. Exemple : « Bon! Bien si c’est pour être comme ça, je m’en vais! Bye! » ou « Ça ne sert à rien qu’on se parle »

Solution proposée pour se défaire de ce piège relationnel : Bien que ce soit difficile sur le moment, il est plus sain d’informer votre partenaire que vous êtes dans l’incapacité de poursuivre la discussion et que vous aimeriez la reprendre lorsque vous aurez les idées plus claires. Ce n’est alors plus une fuite, mais bien un report. Il est donc primordial de s’entendre avec votre partenaire sur un moment pour reprendre la discussion avec une attitude plus posée. Exemple : « J’ai de la difficulté à digérer ce que tu viens de me dire. J’ai besoin d’aller m’aérer l’esprit, de clarifier mes idées. On s’en reparle après le souper si tu veux. ».

Somme toute, il est normal de se retrouver coincé.e.s dans un piège relationnel de temps en temps. L’important est de bien les identifier pour se rediriger vers une communication plus posée et bienveillante.

Bonne réflexion!

Pour en savoir plus, vous pouvez consulter ce livre du Dr. John M. Gottman : Les couples heureux ont leurs secrets : les sept lois de la réussite.

¹Source : https://www.gottman.com/blog/the-four-horsemen-stonewalling/

Sexualis est une entreprise sexologique en ligne pour adultes qui a pour mission de favoriser l’accès aux services sexologiques en offrant des consultations en ligne avec des sexologues membres de l’Ordre professionnel des sexologues du Québec et des outils de développement d’autoassistance.

À lire aussi :

Encore aucun commentaire

Laissez un commentaire

Votre courriel ne sera pas publié.