fbpx

Larry Hodgson : Préparez vos plantes d’intérieur pour l’hiver

Les raisons sont nombreuses d’avoir de jolies plantes d’intérieur à la maison : elles ajoutent de la couleur à nos décors, filtrent l’air des polluants, réduisent la fréquence et la durée des rhumes et des grippes et bien plus. Mais tout ça n’est possible que si on les garde en vie… et la saison hivernale est la période la plus difficile de l’année pour ces végétaux.

Eh oui! L’automne et l’hiver compliquent la vie de nos plantes d’intérieur. Les jours qui raccourcissent et qui s’assombrissent réduisent grandement leur capacité de croître et l’air sec de nos maisons peut endommager ou même faire tomber leur feuillage. Voici donc comment préparer nos plantes d’intérieur aux conditions difficiles qui arrivent.

Un éclairage maximal

Pour compenser les journées courtes et grises de l’hiver, placez vos plantes plus près des fenêtres. Et pourquoi ne pas les changer de pièce pour les mettre dans un emplacement plus éclairé? Les grandes fenêtres laissent entrer davantage de lumière que les petites. Ouvrez les stores et les rideaux le jour et nettoyez les vitres; la poussière et les saletés réduisent l’entrée de lumière. Des moustiquaires? Si vous pouvez les retirer, vos plantes vous remercieront.

Larry Hodgson : Préparez vos plantes d’intérieur pour l’hiver

Pour augmenter la durée du jour, il est aussi possible d’utiliser un éclairage artificiel, comme des lampes fluorescentes. Il est même possible de stimuler les plantes d’intérieur à croître comme si c’était l’été. Pour y arriver, suspendez une simple lampe fluorescente à deux tubes (combinez un tube Cool White et un tube Warm White pour assurer une excellente qualité de lumière) munie d’une minuterie réglée à 14 heures ou à 16 heures par jour à 30 cm au-dessus des plantes. Certaines lampes DEL offrent également un éclairage similaire.

Augmentez l’humidité

Radieuses, saviez-vous que l’humidité relative d’une maison chauffée par temps très froid peut être de 15 % ou moins? L’air est donc plus sec que dans le désert du Sahara (25 %)! Et comme la plupart des végétaux ont besoin d’une humidité relative d’au moins 50 % pour bien croître, il faut nécessairement corriger le problème. Une excellente solution est de faire fonctionner un humidificateur dans la pièce où elles poussent. Il est aussi possible de regrouper les plantes en plaçant les végétaux aux feuilles les plus minces (plus sensibles à la sécheresse que les feuilles épaisses) au centre et les autres autour. Comme chaque plante dégage de l’humidité à cause de la transpiration, les plantes les plus fragiles au centre recevront une humidité plus forte.

Ou pourquoi ne pas fabriquer un plateau humidifiant? C’est assez simple : remplissez un plateau imperméable de pierres ou de gravier et placez vos plantes dessus, sans soucoupe (le plateau attrapera tout surplus d’arrosage). Quand vous arrosez, versez un surplus d’eau dans le plateau. Le but n’est pas de couvrir les pierres d’eau (vous ne voudriez pas que le fond des pots trempe dans l’eau), mais tout simplement que la base des pierres trempe dans un fond d’eau. L’eau montera alors sur les pierres par capillarité et s’évaporera, offrant à vos plantes une humidité bénéfique.

Cependant, vaporiser les plantes une à une avec de l’eau – une pratique pourtant fréquemment recommandée – est une perte de temps. L’effet dure seulement quelques minutes et c’est donc insuffisant pour que les plantes puissent vraiment en profiter. Pour aider la plante, il est essentiel que l’humidité reste élevée en tout temps.

Diminuez la fertilisation

Il n’est pas très sage de vouloir stimuler la croissance des plantes quand l’éclairage est faible : vous stimulerez l’étiolement (la croissance en orgueil), une croissance qui n’est pas saine. Je vous conseille donc d’arrêter de fertiliser vos plantes en octobre et de ne recommencer qu’en mars.

Larry Hodgson : Préparez vos plantes d’intérieur pour l’hiver

Si vous avez un éclairage artificiel, toutefois, les plantes pousseront très bien même en hiver et vous pourrez continuer à ajouter de l’engrais.

Arrosez… selon les besoins

On pourrait croire que les plantes d’intérieur ont besoin de moins d’eau l’hiver. Et pourtant! Le gros de l’eau que les plantes absorbent est perdu à la transpiration… et les plantes transpirent davantage quand l’air est sec, donc l’hiver. Selon l’humidité de votre maison, la plante peut avoir besoin de plus d’arrosage en hiver qu’en été!

Pour savoir quand arroser, suivez ma règle d’or de l’arrosage!

Larry Hodgson : Préparez vos plantes d’intérieur pour l’hiver

La question de la température

Beaucoup de plantes tropicales préfèrent des températures assez chaudes à l’année, au moins pendant la journée. La nuit, ces plantes apprécient une bonne baisse du mercure, jusqu’à 15 °C et même moins. Une baisse de température est aussi bonne pour les humaines. Réglez donc le thermostat pour assurer une baisse nocturne, ou encore, ouvrez la fenêtre un peu le soir.

Quelques plantes d’intérieur préfèrent une température basse toute la journée, on parle des cactées (mais pas les autres succulentes), des cyclamens, des azalées, des chrysanthèmes, du romarin et du pin de Norfolk, entre autres. Si vous pouvez leur trouver un emplacement frais (environ 15 °C le jour et 5 °C la nuit), elles l’apprécieraient.

Larry Hodgson : Préparez vos plantes d’intérieur pour l’hiver

Vos plantes sont près des fenêtres? Évitez que le feuillage de vos plantes touche à la vitre, sinon il pourrait geler. Le plus possible, évitez aussi les coups de vent, notamment près des portes qui s’ouvrent et qui se ferment l’hiver

Retardez les rempotages et les bouturages

Vous souhaitez rempoter ou bouturer vos plantes? Prévoyez le faire avant novembre, puisqu’à partir de ce mois et jusqu’en février, il vaut mieux s’abstenir. Comme leur croissance est au ralenti ou même complètement arrêtée, le changement est plus dérangeant au niveau de leurs racines et les boutures ont tendance à pourrir.

Voilà! Vous êtes maintenant prêtes à vous préparer pour l’hiver!

Larry

Vous avez aimé cet article de Larry Hodgson et désirez en savoir plus sur le jardinage facile? Visitez son site Web ou sa page Facebook pour ne rien manquer!

Vous aimerez aussi :

Encore aucun commentaire

Laissez un commentaire

Votre courriel ne sera pas publié.

 

Et je reçois le top 5 de leurs articles les plus populaires

Recevez dans vos courriels, les conseils de nos collaborateurs vedettes et experts.

Isabelle Huot, Brigitte Poitras, Jean-François Plante, Danielle Ouimet, Jardinier paresseux...

Non merci.
This is custom HTML. Edit this text from left side panel.