Plantes de Pâques : Trucs pour en prendre soin

Pâques approche et quoi de mieux que d’offrir des fleurs pour souligner le printemps et la renaissance. À ce temps-ci de l’année, les potées fleuries, dont les lis de Pâques, les hydrangées et les bulbes du printemps, sont en vente partout, que ce soit dans les jardineries, chez les fleuristes, dans les supermarchés et même en quincaillerie.

Voici donc quelques trucs pour bien prendre soin de vos plantes de Pâques.

Astuces pour ces 8 plantes de Pâques

Lis de Pâques (Lilium longiflorum)

Lis de Pâques

Le lis de Pâques préfère le temps frais, surtout la nuit. Pour qu’il soit heureux, placez-le dans un endroit bien éclairé dans le jour, et devant une fenêtre le soir; vous pouvez même le placer dans un garage non chauffé ou dans un sous-sol froid. Quand le terreau est sec, arrosez bien. Une fois la floraison terminée, vous pouvez le transplanter en pleine terre, mais comme sa rusticité est faible (zone 7), ce n’est pas garanti qu’il réussira bien.

Si vous avez un joli minou, prudence, les lis sont toxiques pour eux.

Autres lis (Lilium spp.)

Lis - Plante de Pâques

Les lis qui sont vendus à Pâques sont rustiques (zone 3 ou 4) et leurs fleurs sont très colorées : jaunes, oranges, roses, etc. Identique comme le lis de Pâques, leur culture se fait dans la maison et ils peuvent ensuite être transplantés en pleine terre au soleil avec un bon taux de réussite.

Hydrangée à grandes feuilles (Hydrangea macrophylla)

Hydrangée à grandes feuilles
Photo: www.crocus.co.uk

Avec ses gros pompons de fleurs de toutes les couleurs, l’hydrangée à grandes feuilles, aussi appelée quatre-saisons ou hortensia, est un classique de Pâques. La clé de son succès? Surveiller étroitement son arrosage, car son terreau devient vite très sec. Selon les conditions, il peut être nécessaire de l’arroser tous les deux ou trois jours! Prévoyez un éclairage moyen et des températures d’intérieur normales même si elle apprécie les nuits fraîches.

Vers la fin mai, il est possible de la transplanter en pleine terre, dans un endroit protégé mi-ombragé ou ombragé. Toutefois, il n’y a pas de garantie de succès, car elle est de zone 6.

Chrysanthème (Chrysanthemum x morifolium)

Chrysanthème

Pour lui faire plaisir dans la maison, des températures normales et un éclairage modéré le combleront. Arrosez au besoin afin que le terreau ne n’assèche pas. Si vous souhaitez le transplanter en pleine terre, rasez le plant à 5 cm du sol. Lorsque le risque de gel est nul, choisissez un endroit ensoleillé. Habituellement, il sera en fleur chaque automne, mais peut-être il ne passera pas l’hiver, car la rusticité des chrysanthèmes varie beaucoup. Selon le cultivar, les zones sont de 4 à 9… et les variétés disponibles à Pâques sont rarement très rustiques.

Bulbes du printemps

Narcisses, tulipes, jacinthes, crocus, muscaris sont souvent offerts à Pâques en pot. On les aime tellement! Les températures fraîches sont nécessaires, et elles aiment les nuits les plus froides possible, soit 10 °C ou moins. Offrez-leur un bon éclairage et arrosez dès que le terreau s’assèche.

Une fois la floraison terminée, coupez les fleurs. Lorsque le feuillage commence à jaunir, vous pourrez transplanter la potée dans la plate-bande. Ces bulbes sont rustiques (généralement de zone 3) et ils devraient refleurir au jardin… mais ils peuvent prendre quelques années avant de récupérer du traumatisme de leur séjour dans la maison pour se remettre à fleurir!

Gerbera (Gerbera jamesonii)

Gerbera

Cette plante de Pâques populaire a de larges feuilles dentées et de grandes fleurs en forme de marguerite. Pour une belle floraison, offrez-lui beaucoup de lumière en évitant de le placer au soleil brûlant et des températures modérées, moins de 21 °C idéalement. Sans mouiller le feuillage, arrosez en maintenant le terreau toujours un peu humide. Attention, les araignées rouges (tétranyques) adorent cette plante quand l’air est sec. Retirez les fleurs fanées.

Il est aussi possible de le récupérer pour l’extérieur. Plantez-le au soleil, mais privilégiez un endroit où la plante sera protégée de la chaleur l’après-midi. Pour maintenir la floraison, continuez de supprimer les fleurs fanées. Dans les zones de rusticité 9 à 10, parfois 8, la plante pourra être pérenne. Sinon, il vaut mieux la considérer comme une annuelle.

Azalée (Rhododendron simsii)

Azalée

L’azalée d’intérieur est la seule plante présentée dans cet article qui est une véritable plante de maison. Avec un éclairage modéré, surveillez étroitement ses arrosages. Lorsqu’elle est en fleurs, elle perd beaucoup d’eau par évaporation. Comme elle ne tolère pas que son terreau soit sec, il faut l’arroser dès qu’il est moindrement sec. Elle aime la fraîcheur, l’été, placez-la dans un endroit frais et ombragé. Lorsque le gel est menaçant seulement, vous pourrez la rentrer. Sachez que les nuits froides d’automne stimuleront sa floraison. Elle devrait ensuite refleurir dans la maison durant l’hiver.

Primevère (Primula spp.)

Primevère

Plusieurs primevères sont disponibles à Pâques. Elles aiment la fraîcheur et ont besoin d’un arrosage fréquent pour que le terreau ne s’assèche pas. Certaines variétés peuvent être repiquées au jardin à la mi-ombre dans un sol humide tandis que d’autres, comme la primevère à petites fleurs (P. malacoides) et la primevère obconique (P. obconica), s’étiolent après la floraison et ne peuvent pas être sauvées.

Sur ce, joyeuses Pâques, chères Radieuses!

Vous avez aimé ce texte et désirez en apprendre davantage sur le sujet? Visitez le jardinier paresseux sur son site Web et suivez-le sur sa page Facebook ou Instagram pour ne rien manquer!

Vous aimerez aussi :

No Comments Yet

Leave a Reply

Your email address will not be published.