fbpx

Semis : Un calendrier pour assurer leur succès

Pour réussir la culture de légumes et de fleurs dans votre jardin cet été, un bon échéancier est essentiel. Si vous démarrez vos semis à l’intérieur trop tôt, ils dépasseront l’espace que vous avez alloué pour leur développement et ils deviendront étiolés et faibles. Si vous attendez trop longtemps, leur récolte prendra du retard.

Cela dit, si votre espace de culture intérieur est limité, il vaut mieux commencer le semi un peu plus tard que trop tôt. De cette façon, les jeunes plants retardataires pourront récupérer et reprendre leur vitesse de croisière sous les journées chaudes et ensoleillées de la fin du printemps dans un espace extérieur protégé. Cette espace les aidera à « s’endurcir » afin qu’ils prospèrent dans votre jardin le moment venu.

Étapes 1 : Rassemblez le matériel

Pour être fin prêt à faire vos semis le moment venu, vous aurez besoin de :

  • Une lampe de culture DEL ou fluorescente
  • Terreau pour semis
  • Pots et multicellules pour semis
  • Plateaux étanches
  • Engrais soluble
  • Vaporisateur
  • Semences (bien sûr!)

Un tapis chauffant et un ventilateur, pour stimuler une germination rapide et pour améliorer la circulation, peuvent aussi être utiles.

Étape 2 : Trouvez la date moyenne du dernier gel pour là où vous habitez

Cette information est facile à trouver auprès de votre jardinerie, de votre société d’horticulture ou d’un fournisseur de semences. Vous pourrez également la vérifier en entrant votre code postal dans l’espace « Search » de The Old Farmer’s Almanac.

Les 6 clés du succès

  • Choisissez un terreau de qualité. Les mélanges préparés spécifiquement pour les semis sont généralement composés de tourbe, de sphaigne ou de fibre de coco moulues combinées avec de la perlite ou de la vermiculite.
  • Utilisez des semences fraîches. Un doute sur la fraîcheur de vos graines? Faites un test de germination avant de les semer. Certaines graines, telles que les oignons, le persil et le panais, doivent être achetées fraîches chaque année.
  • Prévoyez des trous de drainage pour vos contenants. Que ce soit des pots et des multicellules spécifiquement pour vos semences ou que vous utilisiez des pots de yogourt ou d’autres contenants recyclés, il est important qu’ils s’égouttent bien.
  • Humidifiez en douceur le terreau des très jeunes semis grâce à un pulvérisateur, car ils sont encore fragiles lorsqu’ils émergent du sol. Une fois leurs racines bien établies, vous pourrez les arroser en versant de l’eau dans leur plateau.
  • Utilisez un engrais soluble avec parcimonie. Lorsque les vraies feuilles émergeront, vous pourrez commencer à appliquer une dose hebdomadaire d’engrais dilué à la moitié de la concentration recommandée.
  • Accélérez la germination avec un tapis chauffant. Après la germination, cette chaleur de fond n’est plus nécessaire.

Étape 3 : Commencez par les semis de saison fraîche

Plusieurs légumes, comme les salades, le brocoli, le kale (chou frisé) et le bok choy, tolèrent le froid. On peut donc les démarrer à l’intérieur pour gagner de l’avance sur la saison, puis les transplanter à l’extérieur lorsque les nuits sont encore froides, même un peu en dessous de 0. Pour savoir quand semer les graines de ces cultures à l’intérieur, comptez à rembours à partir de la date moyenne du dernier gel pour votre région. Beaucoup prennent environ 6 semaines pour atteindre une taille suffisante pour le repiquage. Pour les oignons et les poireaux, donnez-leur environ 8 semaines; ils poussent plus lentement.

Étape 4 : Démarrez les cultures de saison chaude ensuite

6 à 8 semaines avant la date de repiquage, démarrez les tomates, les poivrons, les aubergines, le basilic et les fleurs annuelles faciles à semer comme les œillets d’Inde. Il est important d’attendre que toutes les nuits demeurent au-dessus de 10 °C avant de transplanter les cultures de saison chaude dans votre jardin. Petit conseil : la date de repiquage est habituellement jusqu’à 2 semaines après la date moyenne du dernier gel. Planter trop tôt pourrait endommager vos semis.

Vous pouvez démarrer vos semis dans une serre domestique chauffée… ou y acclimater vos semis d’intérieur plus tard si la serre n’est pas chauffée.

Étapes 5 : Variétés à semer directement en pleine terre

Saviez-vous que de nombreuses semences peuvent être semées directement dans le jardin? Eh oui! Faites-le à peu près au moment où vos plants de saison fraîche sont prêts à être repiqués en pleine terre.

Certains, comme les salades, peuvent être semés à l’intérieur pour leur donner une longueur d’avance, mais aussi à l’extérieur lorsque le sol s’est réchauffé. Les planter en pleine terre prolongera la récolte, vous offrant des verdures tendres fraîches du jardin pendant une plus longue saison. Bon à savoir!

Voici une liste non-exhaustive des plantes à semer en pleine terre :

  • Légumes racines
  • Roquette, laitue et autres salades
  • Haricots verts
  • Melons
  • Courges
  • Pois
  • Concombres
  • Zinnias
  • Cosmos
  • Tournesols
  • Capucines
  • Pavots annuels

Calendrier de semences

Vous prévoyez démarrer vos semis? Voici un calendrier pour vous aider à planifier votre culture.

Bons semis, chères Radieuses!

Larry

Vous avez aimé ce texte et désirez en apprendre davantage sur le sujet? Visitez le Jardinier paresseux sur son site Web et suivez-le sur sa page Facebook ou Instagram pour ne rien manquer!

Vous aimerez aussi :

Encore aucun commentaire

Laissez un commentaire

Votre courriel ne sera pas publié.

 

Et je reçois le top 5 de leurs articles les plus populaires

Recevez dans vos courriels, les conseils de nos collaborateurs vedettes et experts.

Isabelle Huot, Brigitte Poitras, Jean-François Plante, Danielle Ouimet, Jardinier paresseux...

Non merci.
This is custom HTML. Edit this text from left side panel.