Ventre plat ? Des trucs pour l’obtenir!

En tant que kinésiologue, Suzanne doit régulièrement répondre à une question : Que dois-je faire pour retrouver mon ventre plat ? Ce qu’elle y répond? «C’est que l’on peut intervenir sur plusieurs plans, mais qu’il ne faut pas avoir des attentes démesurées. Nos efforts et sacrifices n’effaceront pas l’âge de notre corps ni son vécu.»

Voyons maintenant ce qu’elle propose!

Parlons un peu d’alimentation

«Vous devez diminuer votre consommation de sucre : les aliments prêts à manger, les jus, les desserts emballés, les fameux pains-pâtes-patates, vous devez apprendre à lire les étiquettes sur les emballages. Saviez-vous que le nombre de grammes de sucre recommandé par jour est autour de 250? Le sucre déclenche une surproduction d’insuline qui réagit en augmentant vos réserves de graisses. De ce fait, une accumulation de graisse abdominale est souvent associée à une résistance des cellules à l’action de l’insuline. L’accumulation de celle-ci dans le sang provoque un excès de graisses autour des tissus adipeux sous la peau et autour des organes de l’abdomen.

Le meilleur moment pour consommer le sucre? Avant votre entraînement! Tentez de les éviter au souper et en soirée. Au souper parce que nous n’avons pas besoin d’un tel apport d’énergie si tard dans la journée et avant le coucher parce qu’il pourrait clairement vous empêcher de dormir.

Abordons maintenant l’exercice

Chères Radieuses, faire des centaines de redressements assis ou des dizaines de minutes de planches ne vous aidera en rien à brûler votre gras abdominal. En vérité, solliciter les abdominaux n’utilise qu’une très petite quantité de calories.

Vous devez donc maximiser votre dépense calorique avec un entraînement de type fonctionnel. Celui-ci implique plusieurs groupes musculaires et donc brûlera plus de calories. De plus, selon l’intensité de l’activité, votre métabolisme sera à la hausse plusieurs heures après la fin de votre séance. Votre entraînement cardiovasculaire devrait aussi tenir compte de cet effet de postcombustion. Une séance sous forme d’intervalles à haute intensité haussera aussi votre métabolisme bien au-delà de la durée du travail. »

Envie de vous y mettre? Consultez un expert dans le domaine, un kinésiologue saura vous guider vers le succès et en toute sécurité.

Vous hésitez? Ce billet de notre kinésiologue Suzanne vous convaincra! C’est ICI!

Sources : Passeportsanté.net,  québec.huffingtonpost.ca
Encore aucun commentaire

Laissez un commentaire

Votre courriel ne sera pas publié.