fbpx

3 aspects à considérer pour la longévité en santé!

Avant d’entrer dans le vif du sujet, il est important de comprendre ce qu’est le vieillissement. Au début des années 2000, les théories du vieillissement ont été remises en question à la suite de découvertes importantes réalisées par des scientifiques. Ces découvertes ont montré que le vieillissement n’est pas seulement dû à l’usure causée par l’oxydation, mais bien à différents facteurs.

D’ailleurs, nous pouvons distinguer 2 types de vieillissement selon les recherches dans le domaine; le vieillissement primaire et le vieillissement secondaire. Le vieillissement primaire, mieux compris depuis 2013, réfère à la poussée de l’organisme à vieillir. En d’autres mots, il réfère au fonctionnement cellulaire qui cause le vieillissement. Pour ce qui est du vieillissement secondaire, tout dépend de nos habitudes de vie. Il est possible d’avoir un impact sur ces deux types de vieillissement. Voyons cela plus en détail.

Comment agir sur les types de vieillissement?

En ce qui concerne le vieillissement primaire, il peut être influencé par certaines molécules qui ont la capacité d’améliorer le fonctionnement de nos cellules en réduisant la poussée de l’organisme à vieillir ou en augmentant nos capacités de réparation. Ces molécules nous permettent de profiter plus longtemps de la vie.

Nous avons aussi mentionné que le vieillissement secondaire dépend de nos habitudes de vies. Plus précisément, il s’agit de l’alimentation, de l’activité physique, de la gestion du stress (le sommeil de qualité est inclus dans ce facteur) et de la qualité de la vie sociale. Il va donc de soi que de maintenir de saines habitudes de vie permet de ralentir le processus du vieillissement et ainsi d’augmenter nos chances de vivre en santé, plus longtemps.

Ici, il faut savoir qu’un cinquième facteur permet de faciliter l’obtention des saines habitudes de vie. Ce facteur est aussi un des traits communs que l’on retrouve chez les centenaires; ils sont fondamentalement positifs. Ceci signifie qu’ils ont un regard positif sur le passé, le présent, et surtout, qu’ils sont confiants face à l’avenir. Les gens positifs vont aussi évaluer leur état de santé à la hausse comparativement à la réalité.

Penchons-nous maintenant sur l’alimentation.

La restriction calorique; son rôle dans le vieillissement

Encore aujourd’hui, l’obésité ainsi que les aliments riches en calories et peu nutritifs ont leur place dans la société. Cependant, on sait depuis plusieurs dizaines d’années, depuis 1935 pour être exact, que des observations scientifiques montraient l’importance du contenu calorique des aliments par rapport à leur valeur nutritive.

C’est d’ailleurs grâce à l’observation des effets de la restriction calorique (Clive M. McCay, 1898-1967) que les avancées les plus importantes du XXe siècle en ce qui concerne la compréhension des processus et des voies métaboliques liés au vieillissement ont pu voir le jour. Brièvement, la restriction calorique consiste à réduire de 30 % l’apport calorique sans diminuer l’apport en vitamines, en minéraux et en éléments essentiels. Ceci a montré qu’il est alors possible d’augmenter de 30 à 50 % la durée de vie chez les rongeurs. Il est important de souligner que les mécanismes de fonctionnement similaires sont présents chez tous les organismes vivants.

Voici rapidement les impacts de la restriction calorique :

  • Une amélioration de la gestion du glucose
  • Une réduction de l’inflammation et du poids corporel
  • Une réduction des triglycérides et du mauvais cholestérol sanguin
  • Une augmentation du bon cholestérol
  • Une diminution du niveau des hormones de croissance
  • Une réduction des risques de cancer
  • Le maintien des fonctions des cellules souches
  • Une amélioration du métabolisme des mitochondries
  • Une réduction de la perte de masse musculaire
  • Le maintien de la structure et des fonctions cognitives.

Nous vous présentons aussi quelques statistiques qui ont été rapportées pour un homme qui a suivi la restriction calorique sur une période de 7 ans. Son poids est passé de 180 (sans problèmes de poids) à 134 livres. Son cholestérol total avait diminué d’environ 30 %, son mauvais cholestérol avait diminué de 40 % et son bon cholestérol avait augmenté d’environ 50 %. Sans oublier sa pression sanguine ainsi que son glucose à jeun qui avaient tous deux diminué.

D’un point de vue biologique, l’apport calorique a un impact sur la vitesse du vieillissement dû au fait qu’elle est reliée à notre vitesse de croissance. Alors, un apport calorique insuffisant provoque un arrêt des voies métaboliques de la croissance et du développement afin que l’organisme puisse conserver ses réserves plus longtemps et consacrer ses efforts à la survie. Alors, un enfant présentant un apport calorique insuffisant arrêtera de grandir, mais un adulte arrêtera de vieillir, plus précisément, le vieillissement primaire ralentira et tous les efforts seront mis sur la maintenance et la réparation (aussi appelé, les effets de la restriction calorique). Bref, la restriction calorique sans déficit nutritionnel favorise un ralentissement du vieillissement ainsi qu’une amélioration de l’état de santé général.

Les mimétismes de la restriction calorique

Mettant l’organisme dans un état de fragilité, il serait questionnable de recommander la restriction calorique. Heureusement, nous comprenons maintenant le vieillissement primaire et il est possible d’identifier des molécules capables d’agir sur celui-ci. C’est pour cela que les recherches se concentrent sur des produits et/ou des molécules qui permettraient de moduler les mêmes voies métaboliques que la restriction calorique, sans danger pour l’organisme.

Ces molécules qui permettent de ralentir le vieillissement primaire sont nommées « des mimétismes de la restriction calorique ». Ceux-ci permettent d’augmenter la longévité sans pour autant prolonger l’état de vieillesse, de faiblesse ou de maladies. Les fonctions biologiques seront alors conservées dans un état similaire à celui d’un organisme plus jeune.

« En visant les processus fondamentaux du vieillissement, il sera possible de repousser, prévenir, réduire ou traiter les maladies majeures qui y sont reliées, toutes ensemble, d’un seul coup. » Cette affirmation se trouve dans le livre Aging : The Longevity Dividend (2016) rédigé par le docteur Kirkland de la Clinic Mayo, un expert dans le domaine. Sans oublier Matt Kaeberlein, un grand chercheur américain de l’Université de Washington, qui a qualifié cette approche « d’ultime médecine préventive » (Healthy aging : The ultimate preventative medicine. Science, Dec 4, 2015 ;350(6265) :1191-3).

Un coup de pouce naturel!

Afin de vous aider à intégrer les aspects énumérés précédemment, nous vous proposons un produit naturel et fabriqué au Québec. VitoliMD Bien Vieillir est composé d’ingrédients les mieux documentés scientifiquement pour leurs impacts bénéfiques sur le vieillissement.

D’un côté, il y a le resvératrol qui stimule les mécanismes de réparation : il s’agit d’un modulateur des protéines responsables de la réparation cellulaire (les sirtuines). D’un autre côté, on y retrouve les polyphénols d’olive provenant du Complexe ProvitolMD exclusif (issus d’une technologie brevetée) qui jouent un rôle de suppresseur du vieillissement, aussi appelé des agents gérosuppresseurs.

Mettez toutes les chances de votre côté pour vieillir en santé et pour passer plus de temps de qualité avec vos proches!

*Ce texte est présenté par Vitoli.

Vous aimerez aussi :

2 commentaires
  1. Le début du reportage est sommes toutes intéressant, cependant, peu à peu, on pressent le but du reportage pour mousser la vente d’un produit ou la pression social qu’il nous faut ce produit. À mon avis, faudrait avoir plus de suggestions naturels, comment intégrer ce principe au jour le jour avec de vrais recettes d’après moi se serait plus intéressant que de coller un produit sur un principe 😉

    Merci 🌞

    1. Bonjour, effectivement, il est important d’essayer d’intégrer les principes des saines habitudes de vie avant tout. Le texte contient des liens vers d’autres textes complémentaires qui font le point sur chacune des facettes des saines habitudes de vie. Plus de 25 professionnels et praticiens collaborent au blogue de Vitoli afin d’offrir des informations de grande qualité sur chacune des facettes. Ainsi, l’objectif était de présenter toutes les facettes, y compris le seul produit actuellement sur le marché qui vise à faciliter la conservation des capacités le plus longtemps possible. Il s’agit d’une avancé importante en santé humaine pour laquelle nous effectuons de la recherche de pointe, ici au Québec, avec l’Université Concordia. Pour en savoir plus sur ces recherches: https://esimard.com/recherches/ . Merci pour votre commentaire et n’hésitez pas si vous avez des questions.

Laissez un commentaire

Votre courriel ne sera pas publié.

 

Et je reçois le top 5 de leurs articles les plus populaires

Recevez dans vos courriels, les conseils de nos collaborateurs vedettes et experts.

Isabelle Huot, Brigitte Poitras, Jean-François Plante, Danielle Ouimet, Jardinier paresseux...

Non merci.
This is custom HTML. Edit this text from left side panel.