fbpx

L’écoconduite : rouler pour la planète

On parle beaucoup des petits gestes qui font la différence pour protéger l’environnement. Saviez-vous, chères Radieuses, que votre conduite automobile a aussi un impact direct? En suivant les conseils présentés ici, vous pourriez diminuer l’émission des gaz à effet de serre (GES) de votre véhicule.

Les solutions

Bien sûr, d’autres habitudes peuvent influencer la quantité de GES produits, comme le covoiturage et le transport en commun, qui peuvent faire la différence en étant intégrés dans votre routine. L’idée est de réduire le nombre de véhicules sur nos routes.

L’utilisation de véhicules ne fonctionnant pas à l’essence demeure la solution la moins polluante, car le problème est réglé à la base. Nous constatons nous-mêmes la transformation qui se met actuellement en place dans notre société, car notre école de conduite fait partie des 30 qui ont été choisies au Québec pour participer au projet gouvernemental e-roule. C’est très prometteur, comme vous l’imaginez! Nous avons entamé ce projet l’automne dernier, et cela se poursuivra durant deux ans. L’idée est d’évaluer la viabilité des véhicules électriques dans notre climat, de les faire connaître et, ultimement, d’électrifier toutes les écoles de conduite. Mais avant d’atteindre l’électrification complète, il existe plusieurs techniques d’écoconduite à mettre en application.

L’importance du comportement des conducteurs

L’écoconduite comprend plusieurs éléments, mais, au départ, elle sous-entend de revoir la façon dont on se déplace. Tout se concentre sur un point très important : l’efficacité énergétique. Ainsi, lorsque vous prenez le volant, vous devez vous assurer de maintenir une vitesse stable – les accélérations étant proscrites ou évitées autant que possible (elles sont directement liées à la consommation de carburant). Cela concerne aussi l’arrêt et la mise en marche : dès que le véhicule est immobilisé plus de 60 secondes, l’arrêt du moteur est justifié. À ce point, redémarrer le moteur demandera moins de carburant que de le laisser fonctionner.

De plus, avant de partir sur la route, veillez à planifier votre trajet. On n’y pense pas instinctivement, mais la planification fait partie des piliers de l’écoconduite. Pourquoi? La raison est simple. Lorsqu’on prévoit notre trajet, non seulement on choisit le meilleur pour se rendre à destination, mais on a aussi moins de risques d’avoir des imprévus. Cela revient donc à dire qu’on aura moins tendance à hésiter, à freiner brusquement et à prendre un chemin plus long. L’attitude que l’on choisit d’adopter dès qu’on s’assoit derrière le volant joue pour beaucoup!

Bien entendu, l’état de votre auto a aussi un impact. Assurez-vous d’en faire un entretien régulier, notamment en ce qui concerne le bon état des freins. La pression d’air des pneus a elle-même une influence : si le véhicule roule mieux, il consomme moins d’essence – et c’est tellement plus sécuritaire.

L’écoconduite, ça s’apprend

Oui, l’écoconduite peut être enseignée. Elle est d’ailleurs intégrée dans nos formations, à notre école de conduite – en auto, mais aussi en moto et en véhicule lourd, par exemple. En résumé, il s’agit d’apprendre comment anticiper les situations de conduite pour éviter les freinages et les accélérations inutiles. Saviez-vous que la maîtrise de ces gestes peut représenter jusqu’à 20 % de moins de carburant? Oui, on le répète, le comportement joue un rôle central.

Dans leurs cours sur la route, nos instructeurs voient donc à transmettre différentes techniques, par exemple en ce qui a trait à la décélération, dont on peut tirer profiter, au respect des distances et aux montées. En somme, l’éconduite consiste à appliquer certains principes, mais surtout de comprendre l’incidence de chaque geste lorsque nous sommes au volant.

Une ère de changement

Au cours des années à venir, nous allons assister ensemble à une transformation des transports. Notre cible de société pour arrêter de fabriquer des véhicules à essence est 2035. Il est donc essentiel que des Radieuses comme vous commencent dès maintenant à appliquer les différents gestes de l’écoconduite et qu’elles le partagent autour d’elles!

L’écoconduite, c’est avoir une vision toute différente de notre passage sur la route. L’anticipation, la sécurité, la basse vitesse et le roulement du moteur à bas régime sont des concepts que nous devons tous et toutes adopter, pour un avenir plus vert et pur!

*Ce texte est présenté par l’École de conduite 2000.

Source : Société de l’Assurance automobile du Québec.

Pourquoi ne pas continuer votre lecture?

Encore aucun commentaire

Laissez un commentaire

Votre courriel ne sera pas publié.

Aimez notre page Facebook!

Rejoignez une communauté de près de 20 000 Radieuses

Non merci.

Abonnez-vous à notre infolettre!

Soyez les premières informées sur nos articles, promotions et concours

Non merci.